"L'oiseau au plumage de cristal" de Dario Argento





"L'oiseau au plumage de cristal" de Dario ARGENTO






L'OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL

L'UCCELLO DALLE PIUME DI CRISTALLO

Italie - RFA - 1971 - Couleurs - Cinémascope - 35mm - VF - 98 min.
scénario: Dario Argento (d’après Fredric Brown)
photo: Vittorio Storaro - musique : Ennio Morricone
avec Tony Musante, Suzy Kendall, Enrico Maria Salerno, Eva Renzi, …



Sam Dalmas, écrivain américain vivant à Rome, est témoin d’une tentative de meurtre dans une galerie d’art. Son passeport confisqué par la police, traqué par le tueur, il s’improvise détective et recherche l’identité du mystérieux agresseur.

Premier film d’Argento et premier volet de sa « trilogie animale » (suivront Le chat à neuf queues et Quatre mouches de velours gris). Référentiel et novateur, c’est la version giallo* de Blow Up sous influence (assumée) de Bava et Hitchcock.
Argento ne fait pas ses gammes : il maîtrise déjà sa partition. Tout le programme de son œuvre future est là : la caméra subjective devenue l’œil du spectateur, le fétichisme du giallo (silhouette de l’assassin, reflets sur le cuir des gants et les lames des armes blanches), les obsessions picturales, architecturales et artistiques, le piège de la mémoire et des sens (surtout la vue) et donc la manipulation du regard.

« J’ai vu une chose étrange. Mais ça reste très vague. Tout ce que je peux dire, c’est que quelque chose clochait. » Sam Dalmas


* littéralement jaune, d’après la couleur de la couverture des livres. Désigne en Italie le roman policier et hors d’Italie ce genre de film mêlant intrigue policière, horreur et érotisme (juste un doigt).